Archive pour mai 2008

Of pixels, large and small

Jeudi 29 mai 2008

In an earlier post Patrick referred to displays invading our public space in large numbers. Now, there is also a display as large as a building. GreenPix has created a Zero Energy Media Wall, ‘a groundbreaking project applying sustainable and digital media technology to the curtain wall of Xicui entertainment complex in Beijing’. It is the largest LED display in the world and feeds solely on solar energy. During the day it charges itself and when the darkness falls, it comes to life. In China they certainly like to boast the largest things in the world.

When in the Media Wall the pixels become as large as solar panels, here is an example of a painting dissolving into the tiniest of pixels: the Last Supper by Leonardo da Vinci, painted for the Milano’s convent Santa Maria delle Grazie, now displayed on the internet in its infinitesimal detail. Zooming in you can see each crack in the centuries old fresco, each frizz of hair on an apostle’s head.

Le système d’exploitation pour mobiles de Google « Android » en passe de devenir un concurrent sérieux pour l’iPhone ?

Jeudi 29 mai 2008

Il semble que les ingénieurs de Google aient bien progressé sur Android. Autant je n’avais pas été convaincu par les premières vidéos, autant cette nouvelle vidéo semble montrer un potentiel bien plus important.



J’aime beaucoup :

- l’écran de déblocage qui s’inspire de celui de l’iPhone en y ajoutant la possibilité de créer ses propres « patterns/schémas ». Cela ajoute un petit niveau de sécurité, moins rébarbatif qu’un code PIN pour ceux qui souhaitent limiter l’accès à leur téléphone.

- l’écran qui regroupe l’ensemble des notifications.

- le « bureau » personnalisable avec des widgets et des raccourcis (de type « contact » notamment, ce qui manque à l’iPhone).

- l’effet de loupe qui permet de mieux choisir l’endroit d’une page web que l’on souhaite agrandir (que l’on ne possède pas sur l’iPhone non plus).

A suivre…

MOMA, Wifi & iPhone

Mercredi 14 mai 2008

Au MOMA, les audio-guides sont disponibles dans leur version habituelle ou directement intégrés dans votre iPhone / iPod Touch.

Pour l’anecdote, c’est au cours du voyage annuel de l’équipe de Use Design qui nous a emmené à New-York pour voir l’expo « Design and the Elastic Mind » (plus d’infos 1 & plus d’infos 2), que je me suis apperçu que le Wifi du MOMA menait à cette page unique :

Une interface simple et efficace :

1) Introduction rapide au fonctionnement et aux objectifs de cette interface.

2) On tape le numéro de l’oeuvre en question pour laquelle une explication est disponible.

3) Avant de lancer la bande son, un écran nous confirme qu’on est bien positionné sur la bonne oeuvre.

4) C’est parti !

 

Eteindre les télévisions… 2/2

Vendredi 9 mai 2008

Même sans s’attacher à la pertinence ou à l’intérêt des contenus diffusés sur ces cadres lumineux (une publicité, une chaîne d’information, un message institutionnel, une recette de cuisine), avouez que cet envahissement de l’image change notre environnement proche.



Fin 2007, les fabricants d’écrans plats annonçaient des chiffres record de vente en France, presque 5,8 millions d’unités. Or je ne pense pas que seuls les particuliers aient tous décidés de changer leur vieux téléviseur cathodique : le bars ont ouvert le bal avec les dernières coupes du monde de foot et de rugby, chacun souhaitant attirer le public qui ne pouvait se rendre dans les stades, faisant ainsi de ces espaces étriqués et bondés, pour seulement quelques heures, la nouvelle arène populaire.



Depuis tout le monde s’y est mis. Faites le compte du nombre d’écrans que vous croisez dans la journée, moi aujourd’hui j’en ai approché de près ou de loin plusieurs dizaines…



Quelle influence cela va-t-il avoir sur notre vie ? Voyez déjà les gens attirés par la lumière de ces cadres hypnotiques qui, dans une brasserie, passent plus de temps à lever les yeux qu’à regarder dans leur assiette, ou mieux leur interlocuteur. Observez, lors d’un concert, que les lumière bleues des écrans de portable ou d’appareil photo numérique ont définitivement remplacées les lumières oranges de nos valeureux briquets Bic…



Me concernant, certains jours, j’ai véritablement envie de tout éteindre… Et voila que d’autres m’ont devancé et sont passés à l’acte : munis d’un petit boîtier dédié, ils se filment dans différentes zones commerciales, et éteignent toutes les télévisions qui les entourent (YouTube : rechercher « TV-B-Gone »).







Vandalisme visuel, simple blague, volonté d’économiser de l’énergie ? Un peu de tout ça… Si seulement cela pouvait inciter ceux qui nous imposent ces écrans à se poser la question de leur intérêt. Non seulement les 4 par 3 ne sont pas près de disparaitre, mais en plus demain… ils bougent !

Librairie de modèles de design d’information

Mercredi 7 mai 2008

Voici une ressource sympathique pour ceux qui s’intéressent au design d’information.

Information Design Patterns
design Pattern.jpeg

Par contre, j’aurais préféré avoir « Description », « Layout », « Implementation » et « Real-World Example » sur la même page ou au pire avoir par défaut l’onglet « Layout » (je suis plutôt quelqu’un de visual).

Eteindre les télévisions… 1/2

Mercredi 7 mai 2008

Grand lecteur de science fiction dans ma jeunesse, et constatant à l’époque le peu d’innovations présente dans mon quotidien, je me suis un jour demandé si cette « fiction » ne demeurerait pas à jamais réservé à des étagères de bibliothèques remplies de mots imprimés sur des feuilles blanches. Les ouvrages d’Asimov, K.Dick et autres Gibson semblaient effectivement à des années lumières de la réalité des années 80.



Les images même apparemment familières de rues de grandes métropoles imaginaires que Ridley Scott (metteur en scène) et Sid Mead (designer) avaient tenté d’illustrer dans Blade Runner ne parvenait décidément pas à réduire la part de fiction de cette science. A mes yeux et à ma modeste culture, elle n’avait rien de concret et cela en était fort engageant pour mon imaginaire mais tout aussi frustrant face à mon désir de voir mon monde changer.







Or, en cette année 2008, par bien des signes (numérique, Internet, biotech, nanotech) on peut prendre conscience que ces changements sont à leurs prémices. Loin de moi l’idée de tous les énumérer ici, mais un seul est ,je trouve, particulièrement révélateur : les écrans plats qui envahissent nos maisons, nos bureaux, nos rues…



Rappelez-vous ces villes de science fiction, mégalopoles mixant New-York et Tokyo où chaque mur, intérieur ou extérieur diffuse une information, un message, une publicité. Maintenant regardez aujourd’hui autour de vous, dans un bar, à la gare, dans le hall d’une tour de bureau, dans votre salon, dans une pharmacie, dans le bus ou certains metros… Quel mur n’a pas aujourd’hui son écran plat ?



A Los Angeles, un magnat de l’immobilier est tout décidé à rendre réel les croquis de Sid Mead en intégrant des murs d’écrans LCD sur les façades d’immeubles de la ville. Premier signe d’une science fiction qui nous rattrape ? Simple évolution technologique des peintures murales de réclames des immeubles du siècle dernier ?



A suivre…

One Day Poem Pavillon

Vendredi 2 mai 2008

Ou comment mieux utiliser les ressources naturelles.


Expérimenté par Jiyeon Song, cette installation utilise savamment l’ombre et la lumière pour diffuser différents extraits de poème selon l’heure de la journée. Actif entre 8 heures et 16 heures, le pavillon composé de multiples perforations transforme le sol en une véritable zone d’affichage.


Au-delà de l’aspect artistique de l’oeuvre, je trouve le procédé particulièrement intéressant et imagine déjà ce type d’installation adapté à l’affichage d’informations dans des espaces naturels. Evidemment la structure est un peu imposante, et cela fonctionne mois bien les jours de pluie… Mais après tout, on fréquente moins les espaces verts ces jours-là…