Apple plus fort que Microsoft ?

C’est la question que je me pose en observant un peu l’affrontement des deux géants.


De passage à Paris le 29 janvier dernier, Bill Gates est venu faire une présentation de sa vision du futur des technologies dans le prestigieux amphithéâtre de la Sorbonne. Il a ainsi abordé ce qu’il appel lui même les « interfaces utilisateurs naturelles » comme notamment la reconnaissance vocale, le tracking vidéo, ou encore le toucher. L’occasion parfaite de faire une petite démonstration de Surface, la table interactive de Microsoft, dont la commercialisation a été retardée au printemps prochain.


Alors qu’Apple exploite déjà cette technologie en production à travers l’iPod Touch et l’iPhone, il est intéressant d’observer la nouvelle lutte dans laquelle Microsoft et Apple s’engage sur cette technologie multitouch. Le premier dans le domaine de la mobilité et le second dans celui du « home entertainment ». Malgré que leurs produits soit fortement basé sur de nombreux travaux de laboratoire comme notamment celui de Jeff Hans évoqué précédemment par Vivien (cf. Interactivité et visualisation des résultats des élections présidentielles au Etats Unis) il n’en reste pas moins un affront idéologique pour s’imposer comme la marque qui démocratisera cette technologie et par conséquent deviendra un peu l’inventeur dans l’esprit du grand public. Une histoire qui ne serait pas sans rappeler celle du principe d’interface graphique et de pointeur souris, souvent attribué à Apple et non à son réel créateur : Xerox.


En choisissant un domaine en forte expansion comme celui de la mobilité, Apple semble bien avoir tous les éléments en main pour s’imposer comme leader face au géant de Redmond et nul doute que l’iPod Touch et l’iPhone entrerons très rapidement dans la consommation de masse comme l’iPod a su le faire a son époque… Plus j’y réfléchis, plus Apple m’apparaît meilleur que Microsoft!

Les commentaires sont fermés.