La montée en puissance du Social Design

L’idée de « Social Design », qui consiste à intégrer les consommateurs/utilisateurs le plus en amont possible dans la création d’un produit ou d’un service, voire même de leur laisser le soin de l’idée originale du service/produit en question, semble en vogue.

Cela constitue en quelque sorte une version alternative du « User Centered Design », non plus pratiqué par des professionnels en facteurs humains, interactions, marketing, etc. mais par les futurs utilisateurs et acheteurs de ses produits/services.

Ainsi, l’on voit Patrice Cassard (créateur de laFraise), entouré de l’équipe historique, se lancer dans une entreprise allant en ce sens. Connaissant le talent de l’équipe, le service pourrait devenir à terme un vrai succès, en espérant que celle-ci aille jusqu’au bout (courage Patrice !).

Une idée identique est actuellement développée par une équipe du Japon cette fois. Le concept est quasiment identique et porte un nouvel acronyme le DTO (Design To Order).

Social Design Process

Autre forme d’implication très avancée des utilisateurs, le nouveau bébé de Loic Le Meur SEESMIC, un système qui permet d’avoir une « conversation » par vidéos interposées sur Internet. Au travers de vidéos quotidiennes postées par Loïc et son équipe et au travers de Seesmic, le service se construit au fur et à mesure des remarques et propositions d’amélioration des utilisateurs qui forment déjà une communauté très soudée, même le business modèle fait partie des discussions avec la communauté.

Les commentaires sont fermés.