L’efficacité d’une ergonomie et d’un design minimaliste

UPDATE :
Au sujet des innovations pour visualiser les informations voir aussi ce concept et celui-là Timespace via Fred Cavazza.


Pour rebondir sur un article de Fred et un thème traité régulièrement : un design et des animations hautes en couleurs ne sont pas forcément synonymes de simplicité d’usage.


Les animations et les procédés graphiques devraient être utilisés avec parcimonie et autant que possible dans un but fonctionnel.


Bien entendu, il ne s’agit pas de tomber dans l’extrême de l’interface en mode caractère, il s’agit de trouver le bon équilibre pour concevoir une interface à la fois :


- simple et efficace (je vous conseille à ce sujet The Laws of Simplicity de John Maeda : le livre et le site (où sont listées les dix lois de la simplicité),


- engageante par sa qualité esthétique (car une belle interface a tendance à mieux prédisposer les personnes à utiliser une interface). A ce sujet, lire ou relire le très bon article d’Amélie Boucher : Ergonomie et beauté des choses et celui de Don Norman : Emotion & Design, Attractive things work better.


Voici une illustration de ces principes sur deux applications web récentes qui visent à présenter de l’information de manière synthétique.


Dans le premier cas, le site SEED09 présente les idées et les problématiques qui seront au cœur de nos préoccupations pour cette année 2009.





Le site propose une très belle interface avec une navigation originale, des animations très fines et parfaitement réalisées ; le tout avec de très bonnes performances.


Seulement, pour parcourir les 5 idées liées au problème de l’eau, il va me falloir une dizaine de clics à différents endroits de l’interface. Au final, j’ai l’impression de passer plus de temps à me concentrer sur la navigation que sur le contenu des idées…


Dans le second cas, il s’agit d’un concept d’interface du NYTimes, Article Skimmer, qui propose de parcourir l’actualité au travers d’une interface synthétique.





Certes l’interface est sobre (peut-être un peu trop), mais la simplicité et l’objectif de cette interface est parfaitement atteint. En un nombre minimum de clics, je peux sélectionner mon centre d’intérêt et simplement lire les articles qui y sont associées. Ici le jeu de damier et la typographie minimisent les efforts de lecture et permettent de se concentrer sur le contenu.


Qu’en pensez-vous ?

Tags: , , ,

2 commentaires pour “L’efficacité d’une ergonomie et d’un design minimaliste”

  1. Clément dit :

    La grande force de Skimmer je pense est d’avoir été conçu en prenant en compte qu’un écran d’ordinateur est horizontal et non vertical. (le moteur de cuil est bien fait aussi pour ça)
    L’ordinateur affichait à l’origine que du texte, or le texte « papier » a toujours été organisé de manière verticale (simplement, voir les pages d’un livre). L’écran est restée horizontale par convention (alors que le Xerox Star, le premier ordi avec une GUI, avait un écran vertical).
    Du coup, on a souvent un drôle de mélange sur les interfaces graphiques (surtout le web) qui est d’organiser du texte selon nos conventions connues (verticale) avec une surface ayant une autre convention (horizontale).

  2. SPEllie dit :

    From time to time students get tasks to accomplish the essay writers papers about this good post. But a lot of them are not very good research paper writers. Thus, what should they do in this situation? I instantly propose to buy paper in the website writing services.