Commencez par concevoir l’application mobile !!!

Depuis l’arrivée de l’iPhone, les préconisations des designers d’interaction telles que :


. « faites simple pour commencer »,

. « laissez le temps aux utilisateurs de s’approprier votre service »,

. « quelles sont les 3 fonctionnalités clés de votre application »,



… semblent trouver échos chez les concepteurs de services web.


En effet, le format mobile contraint les concepteurs à simplifier, à se concentrer sur l’essentiel. Il facilitent les négociations entre designers et chef de projet lorsqu’il est question de rajouter une fonctionnalité ou un bouton à chaque réunion. Quand on s’exprime dans 320 par 480 pixels, l’effet de foisonnement est immédiatement perceptible.


Cette petite révolution en marche nous amène à penser que finalement la solution consisterait à commencer par l’application mobile, plutôt que par l’application web.


On aurait ainsi :

  1. Avoir une idée,
  2. Concevoir l’application mobile, obtenir la validation des utilisateurs, et ainsi valider l’ADN du service,
  3. Concevoir l’application web sur la base de cet ADN.



Je me risquerais presque à dire plutôt que de réaliser un service web, puis son « compagnon » mobile, réalisons l’application mobile puis son compagnon web. Ce compagnon web serait alors plus riche, mais au moins l’essentiel / l’ADN serait indiscutable.


Sur l’exemple ci-dessous, on sent bien que l’ADN du service n’a jamais été extraite sur la version web, alors que sur la version mobile…





Bien entendu, cette approche tomberait forcément sous le coup d’exceptions, bien qu’à mon avis elles seraient finalement rares.


Luke Wroblewski partage cet avis et argumente cette approche dans cette présentation (PDF, audio, vidéo)




Les commentaires sont fermés.